Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Recueil de nouvelles
  3. > Littérature francophone

J’envisage de te vendre (j’y pense de plus en plus) / Frédérique Martin

< / >

Les indicateurs

J’envisage de te vendre (j’y pense de plus en plus), de édité par Belfond le 21 janvier 2016,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 12 sites .
Cette notice a été consultée par 145 visiteurs.

Description

J'envisage de te vendre (j'y pense de plus en plus)

En poussant à leur paroxysme les travers de notre société, Frédérique Martin imagine le monde de demain. J’envisage de te vendre est un recueil pure malt, sec et bien tassé. Ce n’est pas du feel good, c’est du feel better.

Vous allez reconnaître les papiers peints, les rues pavillonnaires et les temples d’achat, la campagne bucolique et votre quotidien. Votre femme, votre mari, votre mère ne sont pas loin ; tout vous semblera familier. Oui, ça se passe près de chez vous. Mais les choses ont mal tourné.
De quoi demain sera-t-il fait ? En déréglant les curseurs de notre société, Frédérique Martin convoque le règne des indignités ordinaires et flanque nos libertés au vestiaire. Voici venir le grand show des luttes de classes et de sexe, des dominations ou de la logique marchande. On peut désormais nous séquestrer, nous forcer à jouer, orienter nos choix ou décider à notre place. On peut aussi envisager de nous vendre. Mais pas que.
Vous aimez vous faire peur pourvu qu’à la fin tout se termine bien ? Vous verrez, on en a tenu compte.

ISBN 9782714471246

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

12 occurrences sur le web

Mic Mélo du 9 août 2016 😃

Frédérique Martin flirte avec habilité avec les contextes absurdes qu’elle choisis, qui sont souvent à la limite de l’irréel et très proche de la science-fiction ou d’un futur aux faux accents dystopiques.

Lire sur le blog

Le goût des livres du 11 mai 2016 😃

L’inventivité des histoires m’a réjouie, je passais d’une nouvelle à l’autre, friande de la suite, un mélange de familiarité et d’étrangeté montant crescendo, le tout fort bien écrit, avec causticité.

Lire sur le blog

Unwalkers du 18 avril 2016 😃😃

J’envisage de te vendre est un recueil pure malt, sec et bien tassé. Ce n’est pas du feel good, c’est du feel better.

Lire sur le blog

Blablabla mia du 20 mars 2016 😃😃

Douze textes parfaitement mis en scène, denses, cyniques, humains, percutants et émouvants dans lesquels Frédérique Martin nous interpelle et nous alerte habilement.

Lire sur le blog

Cathulu du 14 mars 2016 😃😃😃

Un constat lucide et plein de vigueur, des nouvelles qui commencent à chaque fois par un uppercut et ne se croient pas obligées de nous faire le coup de la chute, du grand art !

Lire sur le blog

La bibliothèque de Delphine-Olympe du 10 mars 2016 😃😃

Sans lourdeur aucune, avec au contraire une forme de dérision ou de décalage qui lui permet de ne jamais sombrer dans un discours moralisateur, Frédérique Martin met en évidence les dérives d’une société...

Lire sur le blog

Mots pour mots du 22 février 2016 😃

Chaque histoire possède en elle suffisamment de bases réelles pour que le twist fonctionne et nous projette soudain dans un mauvais rêve.

Lire sur le blog

Mille et une frasques du 16 février 2016 😃😃

De la bonne littérature qui interroge et qui dérange, des situations dont on sait qu’on pourrait presque les vivre si on n’y prenait garde. Bravo !

Lire sur le blog

Clara et les mots du 6 février 2016 😃😃

L’auteure utilise avec brio le cynisme de ces mondes futuristes et les nouvelles vont en crescendo.

Lire sur le blog

Les lectures d’Antigone ... du 31 janvier 2016 😃😃

Elle questionne, ouvre des portes et les laisse ouvertes, en ferme certaines et nous laisse pantois, semble aussi à l’aise dans la dystopie que dans l’absurde. Et moi j’ai juste envie de dire chapeau !

Lire sur le blog

D’une berge à l’autre du 25 janvier 2016 😃

Je découvre avec ce recueil une plume à la fois élégante et directe au charme incontestable.

Lire sur le blog

La bibliothèque de Noukette du 25 janvier 2016 😃

Frédérique Martin nous conte des histoires aussi cyniques que mordantes où l’homme se laisse aller à tous ses travers. On sourit, on s’interroge, on s’inquiète aussi, il faut bien le dire, de cette triste société qui se dessine.

Lire sur le blog