Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature francophone

Inflammation /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 6 sites
Ils aiment 😃
✓ 110 visites

Description

Inflammation

Liz disparaît un soir d’orage violent. Jean a tout juste le temps de la voir prendre le volant et s’enfuir sous les trombes d’eau.
Dans le courant de la nuit, une fois la ligne téléphonique rétablie, la voix de Liz hurlera dans un message : « Pardon, Jean ! Pardon ! »
Toutes les questions qui se mettront à hanter Jean à partir de cette nuit-là ne le mèneront qu’à l’angoisse et au doute,
car on ne sait jamais si ce que l’on voit, d’autres le voient aussi. Et s’ils le voient, on n’est jamais certain qu’ils l’interprètent
de la même façon que nous. Nous écoutons ce qu’ils en disent et nous continuons de croire ce que l’on a vu, mais qu’en est-il au juste ?
On ne sait pas.
Il en va ainsi des paysages, des choses et des êtres.
Parfois des êtres qui nous entourent. Parfois de ceux qu’on aime plus que tout au monde depuis des années.


La manufacture de livres, 15 novembre 2016
Tags : -

ISBN 9782358871419
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

6 critiques de la blogosphère

du 2 janvier 2017 😞

Avec Inflammation il faudra se laisser porter par le récit sans en comprendre le sens. Mais y en a-t-il seulement un ?

Lire sur le blog

du 12 décembre 2016 😃😃

Soit vous vous laissez prendre par le savoir-faire de l’auteur et vous courez avec lui vers l’apocalypse finale ; soit votre rationalité est plus forte que votre désir, et vous résistez, quitte à passer à côté de ce qu’Eric Maneval nous dit sur l’humain...

Lire sur le blog

du 2 décembre 2016

Je suis passé à côté de Retour à la nuit d’Eric Maneval dont beaucoup de monde a dit du bien. J’ai donc voulu me rattraper avec Inflammation. Qui m’a laissé perplexe.

Lire sur le blog

du 30 novembre 2016 😃😃

L’auteur a su donner du corps à ce récit grâce à l’utilisation de la première personne qu’il manie avec justesse et pour lequel il y insuffle un bon rythme après une longue attente angoissante.

Lire sur le blog

du 15 novembre 2016 😃😃

Eric Maneval ne connaît pas l’expression round d’observation. Son nouveau roman, Inflammation, frappe de suite au foie.

Lire sur le blog

du 15 novembre 2016 😃😃

Le récit magnifiquement construit, nous ballotte, nous essouffle, nous instille doute et questionnement dans un dédale dont on ose imaginer une issue favorable.

Lire sur le blog