kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures européennes
  4. > Littérature française

Imagination et invention (1965-1966)

que disent les 3 avis scannés sur le web de l’ essai de Gilbert Simondon  ?

Tiers livre : Il faut en finir avec l’idée d’un Simondon qui serait en quelque sorte un philosophe pour les penseurs appliqués, comme il y a des sciences appliquées. Il n’aurait pas sinon ce rôle dans la pensée de Deleuze ou de Stiegler, pour s’en tenir à ces deux-là.
Page créée le 01/06/2015 - mise à jour le 06/01/2018 à 00:00

Tableau de bord




Le fil du web



4ème de couv


L’image mentale est comme un sous-ensemble relativement indépendant à l’intérieur de l’être vivant sujet. À sa naissance, l’image est un faisceau de tendances motrices, anticipation à long terme de l’expérience de l’objet au cours de l’interaction entre l’organisme et le milieu, elle devient système d’accueil des signaux incidents et permet à l’activité perceptivo-motrice de s’exercer selon un mode progressif. Enfin, lorsque le sujet est à nouveau séparé de l’objet, l’image, enrichie des apports cognitifs et intégrant la résonance affectivo-émotive de l’expérience, devient symbole. De l’univers de symboles intérieurement organisé, tendant à la saturation, peut surgir l’invention qui est la mise en jeu d’un système dimensionnel plus puissant, capable d’intégrer plus d’images complètes selon le mode de la compatibilité synergique. Après l’invention, le cycle recommence par une nouvelle anticipation de la rencontre de l’objet, qui peut être sa production. Imagination reproductrice et invention ne sont plus considérées comme des réalités séparées ni des termes opposés, mais des phases successives d’un unique processus de genèse.

ISBN 9782130628378

Recherches associées


Carrousel