Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature francophone

Il n’y a pas Internet au paradis /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 1 site
Appéciation : 3/5
✓ 104 visites

Description

Il n'y a pas Internet au paradis

Gentiment bourgeois bohèmes sans être tout à fait dupes, Alex et Aliénor s’aiment, envisagent de faire un enfant ou deux, et de se déconnecter d’un monde qui va trop vite. Mais la Grande Entreprise en a décidé autrement. À coups de réorganisations, elle consomme de l’être humain comme une machine du carburant : sans états d’âme.
Entre chagrin et souvenirs, la colère d’Aliénor monte contre l’entreprise, mais aussi contre Alex, à qui son amour n’a pas suffi pour continuer à vivre. Et puis le deuil se fait, Aliénor commence une existence nouvelle, un peu hésitante, avec une seule certitude : face à l’adversaire, il ne faut pas plier.
Sans rien masquer de la souffrance de son personnage, l’écriture enlevée, touchante et drôle de Gaëlle Pingault réussit à tenir à distance la cruauté des entités déshumanisées pour laisser à l’individu toute la place, car en continuant à chercher son paradis sur cette Terre et dans cette vie, il est le seul grain de sable capable de gripper la machine.


Editions du Jasmin, 3 septembre 2017
Tags : -

ISBN 9782352842200
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la blogosphère

du 12 novembre 2017 😃

Elle nous offre un roman lumineux, juste et poignant. Qui ne nie pas la douleur mais propose de la dépasser et de choisir la résilience.

Lire sur le blog
Insérer cette revue du web sur votre blog grâce au code suivant

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

4 octobre 2017 : COGNITIF & CREATIF | CIT'INSPIR [Jeux N°116 ] (connectez-vous à la chaine Youtube J'imagINES )

ACHETER : http://www.citinspir.fr/article-790-cognitif_et_creatif.html PRIX: 42,00€ DESCRIPTION: Atelier d'écriture Qui n'a pas rêvé d'avoir sous la main de ...