Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature nordique

Il n’en revint que trois / Gudbergur Bergsson

< / >

Les indicateurs

Il n’en revint que trois, de édité par Métailié - Bibliothèque nordique (Paris. 2001) - le 11 janvier 2018,
est peu apprécié par la blogosphère et en vue sur 10 sites + Youtube.
Cette notice a été consultée par 101 visiteurs.

Description

Il n'en revint que trois
Titre original : Þrír snéru aftur
Traduit de l'islandais par Éric Boury

Une ferme perdue en Islande, à des kilomètres du premier village, entre un champ de lave, des montagnes et des rivages désolés. Le ciel est vide et les visiteurs sont rares. Mais l’écho de la Deuxième Guerre mondiale ne va pas tarder à atteindre ses habitants. Soudain soldats, déserteurs, espions débarquent, mais aussi radio, route, bordels et dollars. Puis viendront les touristes. L’ordre ancien vacille et ne se relèvera jamais. Les personnages de Bergsson sont tout d’une pièce, rugueux et âpres comme la terre qui les a vus naître. Il y a ceux qui partent, ceux qui restent, ceux qui reviennent. Faut-il s’arracher à ce morceau de terre où rien ne pousse ? Ou guetter le renard en ignorant les secousses de l’histoire ? Un texte sec et fort qui décrit le basculement brutal de l’Islande dans la modernité, les bégaiements de l’histoire, la force magnétique de certains paysages, qui sont comme des gardiens de la tradition familiale : nul n’y échappe. « Une histoire du peuple islandais du xxe siècle : le livre le plus fort et le plus remarquable de Gudbergur Bergsson. » Fréttabladid Gudbergur Bergsson est né en 1932. Auteur d’une œuvre prolifique, il a traduit de grands classiques, comme Cervantès et Cortázar. Il a reçu de nombreuses récompenses pour son œuvre, dont le Grand Prix littéraire islandais et le Prix littéraire de l’Académie suédoise. Il est l’auteur de Deuil, aux éditions Métailié.

ISBN 9791022607308

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

10 occurrences sur le web

Zazymut du 3 avril 2018 😃

J’ai retrouvé l’atmosphère de l’occupation découverte dans les livres de Svava Jakobsdottir, un locataire, ou les deux premiers tomes de la trilogie Arnaldur Indridason. Une histoire d’amour-haine entre l’occupant et les islandais.

Lire sur le blog

Le Temps du 3 mars 2018 😃

En prenant pour point de départ une maison isolée, l’Islandais Gudbergur Bergsson retrace l’ouverture de son pays au monde dans la période d’après-guerre

Lire sur le blog

Les élucubrations de fleur du 21 février 2018 😞

Cela n’a tout simplement pas fonctionné avec moi, et j’ai préféré arrêter ma lecture avant le dernier quart.

Lire sur le blog

D’une berge à l’autre du 19 février 2018 😞

[...] j’ai bien compris que le personnage central de son texte est la ferme isolée et non ceux qui gravitent autour d’elle mais il m’a manqué beaucoup trop de choses pour que ce roman passionne.

Lire sur le blog

Tu vas t’abimer les yeux du 9 février 2018

Une thématique intéressante, un angle original mais un roman qui ne m’a pas convaincue et qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Lire sur le blog

Lettres exprès du 7 février 2018

Je me tourne assez souvent vers la littérature des pays du nord, car j’aime les atmosphères et les personnages que les auteurs savent y créer, mais pour les raisons que j’ai évoquées, je n’ai pas été totalement séduite cette fois.

Lire sur le blog

Le goût des livres du 7 février 2018 😃

Ce n’est pas une lecture aimable, mais elle a un côté envoûtant et j’ai apprécié d’en savoir plus sur l’histoire de cette île qui est passée presque sans transition d’une vie inchangée depuis des siècles à la modernité.

Lire sur le blog

Fragments de lecture du 7 février 2018 😃😃😃

Servi par une traduction remarquable - on est tout de suite happé dès les premières pages du récit - ce roman est un bijou de lecture.

Lire sur le blog

Sur la route de Jostein du 25 janvier 2018 😃

Roman brut (à part la vieille et peut-être le gamin, les sentiments des uns et des autres sont assez primaires), roman sombre sur un pays isolé du monde, à la nature sauvage transformé par les conséquences de la seconde guerre mondiale.

Lire sur le blog

La livrophage du 8 janvier 2018 😃

La littérature islandaise ne manque jamais de me surprendre. Une fois encore, lecture assez étonnante avec cet auteur très connu en Islande, traducteur aussi de Cervantès et Cortazar...

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

23 février 2018 : MPAGE-20180219.mp4 (connectez-vous à la chaine Youtube PayotLibraire )

Payot - Marque Page - Gudbergur Bergsson - Il n'en revint que trois.

Achetez vos livres sur le site de la librairie Payot !