kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures européennes
  4. > Littérature groenlandaise

Homo sapienne : que dit le web du roman de Niviaq Korneliussen ?

Page créée le 16/11/2017 - mise à jour : 01/07/2020 à 07:58


L'appréciation est bonne sur le web littéraire.
Les internautes trouvent ce livre : #superbe #moderne #universel #vibrant #féministe #audacieux.

Bonnes feuilles et mauvaise herbe : Dans une langue forte, remuante et crue, c’est un récit initiatique que nous suivons, une quête d’identité, qu’elle soit sexuelle ou nationale, dans un roman follement moderne et brutal.

Tableau de bord




5 occurrences sur le web



4ème de couv


Révélant une voix exceptionnelle, Homo sapienne suit la vie de cinq jeunes dans la ville de Nuuk, capitale du Groenland. Ils vivent des changements profonds et racontent ce qui, jusqu’à maintenant, a été laissé sous silence : Fia découvre qu’elle aime les femmes, Ivik comprend qu’elle est un homme, Arnaq et Inuk pardonnent et Sara choisit de vivre. Sur « l’île de la colère », où les tabous lentement éclatent, chacune et chacun se déleste du poids de ses peurs.
Niviaq Korneliussen manie une langue crue, sensible et indomptée. Elle parle du désir universel d’être soi, socialement, intimement, confiante que les cœurs et les corps sauront être vrais.
_
Née en 1990, Niviaq Korneliussen a grandi à Nanortalik, au sud du Groenland. Homo sapienne marque un tournant dans l’histoire littéraire groenlandaise en rejoignant un lectorat en dehors de la terre natale. Selon The New Yorker, l’écrivaine inuite s’affirme avec ce premier livre comme la « nouvelle étoile du Nord ».
_
Préface de Daniel Chartier
Traduction du danois par Inès Jorgensen

ISBN 9782924519585

Recherches associées


Carrousel