Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature nord-américaine

Héros secondaires /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 4 sites
Appéciation : 3.75/5
✓ 241 visites

Description

Héros secondaires

Convulsions. Nausées. Migraines. Gain de poids soudain. Pour les fantassins de l’industrie pharmaceutique présents sur la ligne de front de la science médicale – un petit groupe de volontaires qui testent des molécules expérimentales contre rémunération – ces effets secondaires courants sont un petit prix à payer pour défendre leur droit à la vie, à la liberté et à la recherche des antidépresseurs.Lloyd Prescott, trente ans, gentil loser qui gagne sa vie en enchaînant les essais cliniques quand il ne pratique pas une forme de mendicité créative, est le premier du groupe à remarquer les conséquences très étranges (voire paranormales...) de l’exposition pendant des années à des molécules pas tout à fait certifiées. Ses lèvres s’engourdissent, il est balayé par une vague d’épuisement, et à l’instant même, un inconnu s’écroule devant lui dans la rue, victime d’une narcolepsie foudroyante...Ses potes cobayes et lui se découvrent ainsi de drôles de superpouvoirs, soudain capables de projeter sur autrui toute une panoplie d’effets secondaires handicapants !Au cœur de la nuit, un nouveau comité de justiciers fait régner la terreur chez les pseudos caïds – ceux qui visent toujours les plus faibles – à coup de convulsions, de vomissements, d’eczéma fulgurant... Les mendiants de New York ont trouvé leurs défenseurs. Mais les superpouvoirs (et les capes colorées) suffisent-ils à faire des superhéros ? Et quand la menace devient sérieuse, Lloyd et ses amis héros malgré eux seront-ils à la hauteur


Agullo, 5 octobre 2017
Tags : - -
Balade littéraire à partir de : New York

ISBN 9791095718284
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

4 critiques de la blogosphère

du 16 octobre 2017 😃

S’il n’est pas dénué de menus défauts, en particulier une fin avec laquelle l’auteur semble avoir un peu de mal à se débrouiller, ce nouveau roman de S. G. Browne mérite amplement que l’on s’y arrête.

Lire sur le blog

du 11 octobre 2017 😃😃

Entre Iain Levison, pour la critique sociale et Mark Haskell Smith pour le délire, SG Browne laisse flotter un doux parfum de révolte citoyenne.

Lire sur le blog

du 11 octobre 2017 😃

Il est possible, voir probable que ce livre cause quelque questionnement. Car sous ses airs potache, l’auteur n’oublie jamais de pointer nos travers, avec beaucoup d’humour et énormément de lucidité.

Lire sur le blog

du 7 octobre 2017 😃😃😃

Tout est comme cela dans ce roman, pas un mot n’est ratable au risque de passer à côté d’un bon mot ou d’une pirouette à la fois drôle et profonde. Excellent, excellent, excellent.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

2 juin 2016 : La Destinée, la mort et moi par S.G. Browne (connectez-vous à la chaine Youtube Agullo Editions )

http://www.agullo-editions.com.