Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature germanique

Gloire tardive /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 3 sites
Not so bad !
✓ 65 visites

Description

Gloire tardive

La vie du vieux fonctionnaire Edouard Saxberger bascule le jour où un inconnu frappe à sa porte. C’est un jeune poète venu lui dire son admiration et celle de ses camarades pour l’unique œuvre lyrique que publia jadis Saxberger… il y a si longtemps que le vieux monsieur l’a quasiment oubliée. Ramené au souvenir de ses lointaines ambitions artistiques, grisé par ces jeunes qui l’adulent et l’invitent à rejoindre leur cercle, Saxberger oscille entre le rêve de débuter une nouvelle carrière littéraire et la tentation de retrouver la « sourde et molle quiétude » de son existence bourgeoise. Dans ce texte inédit récemment découvert, Schnitzler fait le portrait d’un vieil homme tourmenté par l’impossible désir de rajeunir, en même temps qu’il brosse le tableau drôle et impitoyable d’un microcosme artistique plus actuel qu’il n’y paraît, où règnent la prétention, la vacuité, la mesquinerie et l’obsession de la publicité. « Arthur Schnitzler ressuscite tout le charme mozartien de la culture autrichienne… le brio souriant et la mélancolie légère. » Claudio Magris Arthur Schnitzler (1862-1931), médecin et écrivain viennois, est l’auteur de romans, de nouvelles et de pièces de théâtre (dont La Ronde). Influencé par Freud, il a été attaqué en son temps pour pornographie ainsi que pour ses mises en garde contre la montée de l’antisémitisme.


Albin Michel, 3 février 2016
Tags : -
Balade littéraire à partir de : Vienne

ISBN 9782226317339
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la presse en ligne

du 5 février 2016

Certains se sentent chez eux dans l’écriture mais n’y a-t-il pas un meilleur confort loin de l’écriture ?

Lire sur le blog

2 critiques de la blogosphère

du 31 janvier 2016 😃

J’ai été agréablement surprise par la fluidité de l’écriture de l’auteur, et si le sujet traité ne me parait pas neuf ou original, il l’est fait de façon plaisante et bien menée.

Lire sur le blog

du 21 janvier 2016

Tiraillé entre la tentation de jouir des compliments et celle de retrouver sa quiétude désormais enfuie, Saxberger donne à Schnitzler l’occasion de faire la peinture des milieux littéraires.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

8 février 2016 : Arthur Schnitzler, une gloire tardive... (connectez-vous à la chaine Youtube Roland Jaccard )