Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Récit

Garder la tête hors de l’eau  : Une enfance au Chelsea Hotel /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 2 sites
Ils aiment 😃
✓ 85 visites

Description

Garder la tête hors de l'eau : Une enfance au Chelsea Hotel

Si les plus célèbres résidents du Chelsea Hotel – Andy Warhol, Leonard Cohen ou Patti Smith, pour en citer quelques-uns – ne hantent plus ses couloirs depuis longtemps, l’atmosphère festive et fantasque associée à ce lieu mythique de New York est demeurée intacte. Fille d’un avocat devenu romancier au goût prononcé pour les vêtements bien coupés et d’un ancien mannequin désormais artiste de renommée mondiale, Nicolaia Rips a grandi dans cet écrin d’artistes et d’originaux. À l’école, Nicolaia est l’objet des quolibets de ses camarades de classe, filles à la mode un peu pestes ou garçons tapageurs. Il faut dire que ses tentatives maladroites d’intégration se soldent systématiquement par des échecs fracassants. Et si son principal talent, celui de porter des toasts, fait la fierté de son père, il se révèle peu utile pour nouer des amitiés avec les autres enfants. C’est donc naturellement dans la faune excentrique du Chelsea Hotel qu’elle trouve sa véritable famille – sa voisine (ou son voisin ?) Stormé, une asperge albinos de quatre-vingts ans qui porte toujours un pistolet rose sanglé à la cheville ; Jade, sa baby-sitter le jour qui pourrait bien être escort girl la nuit ; ou encore Artie, ancien propriétaire de l’une des boîtes de nuit les plus prestigieuses de New York.
Avec délicatesse, candeur et humour, Nicolaia Rips livre le récit haut en couleur de son enfance singulière, et dresse le portrait d’une tribu baroque et survoltée.


, 11 janvier 2017
Tags :
Balade littéraire à partir de : New York

ISBN 9782720215469
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la presse en ligne

du 20 janvier 2017 😃

Un portrait d’époque, entre témoignage culturel et autodérision autobiographique.

Lire sur le blog

1 critique de la blogosphère

du 17 janvier 2017 😃

Une autobiographie échevelée, extrêmement drôle, enlevée, qui se dévore d’une traite. Nicolaïa Rips a dix-huit ans et on lui souhaite volontiers un bel avenir dans le domaine artistique.

Lire sur le blog