kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures asiatiques
  4. > Littérature sud-coréenne

Été, quelque part, des cadavres : que dit le web du roman policier de Yeon-seon Park ?

Page créée le 22/02/2021 - mise à jour : 30/03/2021 à 08:37


L'appréciation est bonne sur le web littéraire.
Les internautes trouvent ce livre : #agréable.

Tableau de bord




3 occurrences sur le web



4ème de couv


Ce matin-là, Musun - la narratrice - a été réveillée par le réfrigérateur. Parce qu’il n’y avait pas d’autres bruits dans la maison. À 11 heures ? Étrange. Elle s’est levée et atrouvé ce petit mot dans la cuisine, avec quelques billets : « Ma chérie, nous te laissons dormir. Occupe-toi bien de Mémé. On revient dans un mois. Ton Papa qui t’aime. » Toute la famille était rentrée à Séoul en l’abandonnant avec Mémé ! L’horreur ! Dans ce trou perdu où les smartphones ignoraient internet ! Avec cette grand-mère qui sarclait son champ dès cinq heures du matin... Un cauchemar...La cohabitation avec Mémé débute mal. Jusqu’au troisième jour, quand Musun retrouve un dessin qu’elle a fait 15 ans plus tôt, quand elle avait cinq ans : une carte au trésor ! Et quand elle montre le dessin à Mémé, la vieille marmonne... « Ah... ça... Tu te souviens pas ?... C’était l’été... le jour où les quatre jeunes femmes ont disparu... » C’est alors que l’enquête commence vraiment, avec dès le lendemain le renfort de l’héritier des Yu, quatorze ans, dont la fabuleuse beauté a immédiatement inspiré à Musun son surnom : Apollon.

ISBN 9782491290276

Recherches associées


Carrousel