Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature italienne

Et l’obscurité fut /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 3 sites
Ils aiment 😃
✓ 29 visites

Description

Et l'obscurité fut

À l’image de Naples, écrasée par la chaleur d’un mois de mai estival, le commissariat de Pizzofalcone baigne lui aussi dans une atmosphère étouffante. En effet, l’équipe se débat avec un cas difficile : l’unique petit-fils d’un riche entrepreneur napolitain, aussi respecté que détesté, a été enlevé.
La demande de rançon ne se fait pas attendre, toutefois, entre la mère révoltée contre l’autorité paternelle, le beau-père « artiste endetté » ou la secrétaire diffamée du patriarche, tout le monde semble avoir de bonnes raisons de vouloir toucher le magot.
L’enquête, menée par Romano et Aragona, progresse à tâtons, tandis que Lojacono et Di Nardo sont chargés d’une « simple » histoire de vol dans un appartement.
À première vue, aucun lien ne semble exister entre les deux affaires.
Mais à l’instar des ruelles napolitaines, chaque découverte en fait resurgir une nouvelle...


Fleuve, 14 avril 2016
Tags : -
Balade littéraire à partir de : Naples

ISBN 9782265099418
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

3 critiques de la blogosphère

du 20 septembre 2016 😃

De Giovanni opte pour un style efficace et sans chichis qui fait la part belle à son équipe de policiers – c’est une série – et à sa ville. Si l’intrigue n’est pas innovante on progresse sans faiblir dans une ambiance soutenue.

Lire sur le blog

du 8 août 2016 😃

C’est charmant et touchant malgré la noirceur, donne envie de connaître la ville et aussi un auteur si plaisant à lire et si humainement désarmant.

Lire sur le blog

du 3 juin 2016 😃😃

Plus je lis Maurizio de Giovanni, plus j’aime ses romans, son humanité, sa tendresse pour ses personnages et sa ville. Plus je le lis, plus il me touche et me bouleverse.

Lire sur le blog