Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature francophone

En compagnie des hommes /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 1 site + 1 podcast
Appéciation : 5/5
✓ 53 visites

Description

En compagnie des hommes

Surgi au coeur de l’Afrique, Ebola a mis les hommes et le monde face au danger de l’extinction. Dans le silence après la tourmente, trois voix s’élèvent : Baobab, confident et mémoire essentielle des êtres, Ebola, qui n’est pas le mal mais un organisme luttant pour sa survie, et Chauve-souris, porteur sain du virus et initiatrice du dialogue. Témoins ou acteurs de la tragédie, ils devisent sur la place de l’Homme, son rôle et ses responsabilités à l’égard du Monde dont il est le gardien. Sur le prix de sa vie aussi. Le palabre est ouvert.... Baobab, arbre-premier, arbre éternel, arbre symbole. Ses racines plongent loin au coeur du monde, pour le protéger de la fureur du soleil et des intempéries. Il va chercher la lumière douce, porteuse de vie, afin qu’elle éclaire l’humanité, illumine la pénombre et apaise les coeurs. Par la voix de l’arbre s’expriment tous ceux qui ont lutté contre les ravages d’Ebola. Hommes, femmes, enfants pris dans la tourmente mais combattants farouches pour la survie des autres et pour leur propre survie : le docteur en combinaison d’astronaute qui, jour après jour, soignait les malades sous une tente ; l’infirmière sage-femme dont les gestes et l’attention ramenaient un peu d’humanité, les creuseurs de tombes qui, face à l’hécatombe, enterraient les corps dans le sol rouge ; les villageois renonçant à leurs coutumes ancestrales pour ne pas favoriser la propagation de l’épidémie... Cependant, la voix d’Ebola claque de dureté dans le matin naissant. Il défend sa cause avec sévérité : il n’est pas une force du Mal, juste un organisme qui ne peut subsister sans un hôte. Il ne cherche que sa survie, et n’est coupable d’aucune mauvaise intention. L’Homme peut-il en dire autant, lui qui massacre et détruit même chez son prochain, qui anéantit parfois massivement les autres occupants de la Terre dont le seul tort est d’exister ? Entre les deux, la chauve-souris sert de médiateur, elle qui fut le porteur sain du virus avant que les hommes ne viennent déranger le cycle de la forêt. Messagère d’Ebola, elle se veut l’initiatrice d’une réconciliation entre les choses et les êtres


Don Quichotte, 17 août 2017
Tags : - -

ISBN 9782359496390
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la blogosphère

du 16 août 2017 😃😃😃

Un roman fort dans lequel on entre presque avec une certaine violence et que l’on quitte avec regret. Un roman qui rend un hommage vibrant à l’âme africaine, à la magie qui entoure ce continent fascinant.

Lire sur le blog

1 podcast

Littérature sans frontières du 8 octobre 2017

La romancière ivoirienne Véronique Tadjo raconte l’épidémie d’Ebola

Télécharger le fichier mp3 Site de l'émission

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

12 septembre 2017 : Véronique Tadjo - En compagnie des hommes (connectez-vous à la chaine Youtube Le Point )

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

1er septembre 2017 : "Les Africaines ne sont pas des victimes" (connectez-vous à la chaine Youtube FRANCE 24 )

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube En DIRECT - Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR Véronique Tadjo défend l'égalité ...