Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature francophone

Du tout au tout / Arnaud Le Guilcher

< / >

Les indicateurs

Du tout au tout, de édité par Robert Laffont le 4 janvier 2018,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 2 sites .
Cette notice a été consultée par 35 visiteurs.

Description

Du tout au tout

" La jeune femme chantait pour elle-même un air saturé d’émotions. Il y avait du Billie Holiday dans cette mélopée. Elle avait un grain dans la voix qui abrasait la rugosité des jours. Elle prenait pour elle le trop-plein, l’infect et l’insoutenable, et elle le trans formait en chant. Elle prenait ça à sa charge comme pour en libérer l’auditeur. Sa douleur, c’était notre cadeau. Alors, à genoux au milieu de la foule, j’ai fondu en larmes. Je savais que ce que je cherchais existait. Même si j’avais dû mourir, là à quatre pattes sur les pavés, je serais parti l’esprit tranquille. Je l’avais trouvée. " Pierre Pierre est un ultrasensible qui pleure à gros bouillons face à la beauté. Un jour de balade, il rencontre le fantasque fondateur d’une sorte d’arche de Noé remplie d’artistes. Pierre y est embauché, à la recherche d’une voix qui le ferait fondre... Au moment où il se cogne à la perle rare, sa boîte est rachetée par une multinationale. Très vite, les cadences s’accélèrent et à mesure que les conditions de travail se dégradent, l’arche devient galère... Burn-out en cascade, management absurde et invasion de la vie privée... Arnaud Le Guilcher livre une satire hilarante du monde du travail ainsi qu’un plaidoyer follement poétique en faveur de la liberté de création.

ISBN 9782221216286

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

2 occurrences sur le web

Les lectures du mouton du 26 février 2018 😃

Je suis vraiment tombée sous le charme de ce roman original, à l’humour grinçant voire très noir.

Lire sur le blog

Blablabla mia du 15 janvier 2018 😃

Du tout au tout est un roman intelligent, ironique, sensible et haut en couleur, une satire décalée, surréaliste, débordant d’originalité (qui n’est pas sans rappeler Boris Vian).

Lire sur le blog