Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman historique
  3. > Littérature indienne

Dans les jardins du Malabar / Anita Nair < / >


Les indicateurs

Dans les jardins du Malabar, de édité par Albin Michel le 1er juin 2016,
est peu apprécié par la blogosphère et en vue sur 3 sites .
Cette notice a été consultée par 20 visiteurs.

Description

Dans les jardins du Malabar
Titre original : Idris, keeper of the light
Traduit de l'anglais par Dominique Vitalyos

Avec cette vaste fresque qui embrasse l’Orient du XVIIe siècle, de la Corne de l’Afrique jusqu’à l’Inde, Anita Nair, l’auteur du célèbre Compartiment pour dames se consacre cette fois au passé cosmopolite et à l’héritage épique de son pays natal.
En 1659, le Zamorin, tout puissant souverain du royaume de Malabar, s’apprête à célébrer somptueusement la fête du Mamangam. Idris, un marchand itinérant somalien, dont l’œil d’or engendre émerveillement et incrédulité, est venu assister aux festivités. Par un étrange coup du sort, il va faire la connaissance de son fils, né d’une mystérieuse nuit d’amour neuf ans plus tôt. L’enfant n’a qu’une idée en tête : rejoindre les Chaver, une bande de de guerriers farouches, prêts à sacrifier leur vie pour tuer le Zamorin. Pour le soustraire à ce terrible destin, Idris lui propose de prendre la route à ses côtés. Le début d’un long voyage initiatique vers les mines de diamants de Golconde.

Aventures, mystères, sensualité, passions… une plongée dans l’âge d’or de l’Inde moghole, aussi chatoyante et ensorcelante qu’un conte des mille et une nuits.

ISBN 9782226320957

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

3 occurrences sur le web

Une pause littéraire du 13 juillet 2016 😃

Le style d’Anita Nair reste limpide, malgré les nombreux mots étrangers, qui participent toutefois au dépaysement du lecteur, faisant de cet ouvrage un excellent roman d’aventure, idéal pour l’été.

Lire sur le blog

Sur la route de Jostein du 7 juin 2016

Même si la lecture de ce premier tome ne m’a pas totalement séduite, l’envie d’en savoir davantage et de densifier cette première partie est évidente. Anita Nair est parvenue à faire miroiter une belle promesse.

Lire sur le blog

Cinéphile m\’était conté ... du 3 juin 2016 😃

Riche et dense, Dans les jardins du Malabar contourne assez aisément les clichés de l’exotisme grâce à une écriture ample et poétique qui semble toutefois se méfier de la flamboyance.

Lire sur le blog