Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature francophone

Dans l’existence de cette vie-là / Caroline Hoctan < / >


Les indicateurs

Dans l’existence de cette vie-là, de édité par Fayard le 24 août 2016,
est très apprécié par la blogosphère et en vue sur 1 site .
Sélection :
Cette notice a été consultée par 39 visiteurs.

Description

Dans l'existence de cette vie-là

Et si notre existence n’était pas déterminée par nos origines sociales ou familiales mais par l’in­fluence des livres ? Et si le sens de notre existence n’était pas le fruit du hasard et de la contingence mais celui de la cosmogonie et de l’organisation des étoiles ? Tout quitter, partir au bout du monde, est-ce mourir un peu ou bien, au contraire, vivre plus intensément ? Existe-t-il un algorithme commun entre l’économie et la littérature ? La crise financière a-t-elle à voir avec la crise du roman ? Nos secrets de famille entretiennent-ils un rapport avec le secret de la littérature ? Lorsqu’un père joue le rôle d’un Sphinx, qu’en est-il de l’énigme à découvrir ? Qu’est-ce que les personnages fictionnels nous disent de la réalité ? Commence alors pour le personnage – dont on ignore s’il est un homme ou une femme – une quête obstinée. Muni seulement d’une liasse de billets verts et d’une carte de visite portant un nom inconnu et une adresse, celui-ci entreprend un voyage de l’autre côté de l’océan, dans ce pays où l’on dit volontiers que tout est possible, afin d’y trouver des réponses.

Dans cet ambitieux deuxième roman, Caroline Hoctan interroge les liens cachés qu’entretiennent la littérature et l’accomplissement de soi dans un monde toujours plus déchiré par la vitesse du métal et des ­ flux.

ISBN 9782213701165

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 occurrence sur le web

Télérama du 12 octobre 2016 😃😃

Il y a du Joyce et du Gertrud Stein, du Duras et du Burroughs dans cette invraisemblable écriture-là. Mais qu’on n’en ait pas peur. Elle procure un enivrant plaisir et un absolu vertige littéraire.

Lire sur le blog