kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures nord-américaines
  4. > Littérature américaine

Chelsea girls

Que dit le web du récit de Eileen Myles ?

L’humanité : Chelsea Girls, le livre emblématique du New York des années 1970, était inédit en France. Enfin traduit, cet autoportrait attachant restitue l’ambiance de ces années libres et engagées.
Page créée le 14/07/2022 - mise à jour le 19/11/2022 à 07:44

Tableau de bord




4 occurrences sur le web



4ème de couv


« Si tard dans la journée, personne ne va à Manhattan. Moi si. Je bois une grande cannette de Schlitz, et je fume dans le métro, même. J’ai environ 30 ans, je suis avec ma copine. Tout va bien. Je suis pleine de poèmes. »

Dans les années 1970, Eileen Myles a fui l’Amérique catholique et ouvrière pour croquer à pleines dents la vie new-yorkaise : la galère, la poésie, la défonce, l’art – et les filles. De souvenirs d’enfance doux-amers aux virées stupéfiantes au sulfureux Chelsea Hotel, en passant par le feu sacré d’une écriture novatrice, Myles raconte tout, avec une honnêteté et une prose explosives.

Iconoclaste, Eileen Myles compte parmi les poètes vivants les plus célébrés aux États-Unis. Paru en 1994, réédité triomphalement en 2015, Chelsea Girls est aujourd’hui acclamé comme un souffle de liberté littéraire, addictif et magistral. Texte fondateur pour nombre d’artistes contemporains, dont Maggie Nelson, cet inoubliable portrait de l’artiste en jeune queer est enfin traduit en France.

ISBN 9782364686144

Recherche associée


Carrousel