kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures européennes
  4. > Littérature française

Ce parc dont nous sommes les statues

Que dit le web du recueil de nouvelles de Georges-Olivier Châteaureynaud ?

La règle du jeu : Le talent de Châteaureynaud ne repose pas seulement sur sa formidable imagination et son art de tordre le réel. Les nouvelles de ce recueil démontrent aussi sa faculté à évoquer de manière contemporaine les mythes grecs – « C’était écrit » est un texte qui évoque Ulysse et son périple, par exemple.
Page créée le 24/10/2022 - mise à jour le 29/11/2022 à 09:53

Tableau de bord




3 occurrences sur le web



4ème de couv


Les héros de ces dix nouvelles sont tous, d’une manière ou une autre, arrachés à leur vie tristement prévisible pour être soudain propulsés dans l’ailleurs.
Le mari adultère de « C’était écrit » est kidnappé lors d’un braquage dans la bijouterie où il était en train d’acheter un cadeau à sa femme pour se faire pardonner son infidélité.
Dans « Photo-mystère », un veuf gagne un soir dans un stand forain une carte postale "de charme" qui s’avère représenter son épouse morte vingt ans auparavant.
Le marchand de chaussures désabusé de« Oh Bigdata ! » se voit assigner par une base de données omnipotente une nouvelle destinée.
Avec le protagoniste d’« Ego, Ariel et moi », on découvre qu’il est possible de se procurer un double de soi-même, avec qui il faudra composer.
Dans « Résidence dernière », deux jeunes écrivains idéalistes sont confrontés au mystère effrayant de la postérité littéraire.
D’une inquiétante étrangeté et d’une formidable inventivité, ces histoires d’évasion tour à tour féériques et magiques nous transportent dans d’autres vies que les nôtres.

ISBN 9782246831433

Recherche associée


Carrousel