Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature nord-américaine

Canari / Duane Swierczynski < / >


Les indicateurs

Canari, de édité par Rivages - Collection dirigée par François Guérif - le 12 avril 2017,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 3 sites .
Cette notice a été consultée par 154 visiteurs.

Description

Canari
Titre original : Canary
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Sophie Aslanides

Sarie Holland est une jeune fille sage : elle ne boit guère, ne fume pas et suit consciencieusement ses études. Un soir, pour rendre service, elle conduit une connaissance à un rendez-vous (elle est la seule à être sobre). Mais ce copain est un dealer, et un malheureux concours de circonstance fait tomber Sarie entre les mains de la police. Soit elle plonge pour complicité, soit elle fait plonger quelqu’un d’autre en devenant indic. De fait, qui se méfierait d’elle ? Mais la police, trop pressée de coincer un gros poisson, monte une opération dangereuse dont elle perd le contrôle. Sarie va devoir se débrouiller toute seule... pour survivre dans un monde interlope et dangereux dont elle ne soupçonnait guère les arcanes. Là, elle révèle sa véritable personnalité.

ISBN 9782743639389

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

3 occurrences sur le web

Bob polar express du 21 septembre 2017 😃

Lorsqu’on nous dit qu’il faut absolument lire The Blonde et que l’on a le dernier Swierczynski tout beau tout jaune sous la main c’est une aubaine.

Lire sur le blog

Actu du noir du 28 mai 2017 😃

Ce n’est pas le polar de l’année, et il n’est pas aussi fou que les précédents romans de l’auteur, mais on passe un excellent moment de lecture aux côtés de cette Sarie Holland dont le moins qu’on puisse dire, est qu’elle ne manque pas de ressources.

Lire sur le blog

The killer inside me du 11 avril 2017 😃😃

Moins pulp que Mort à tous les étages, A toute allure ou The Blonde, Canari biberonne sans se cacher au sein du Festin Nu de William Burroughs.

Lire sur le blog