Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman historique
  3. > Littérature espagnole

Cabaret Biarritz /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 1 site
Appéciation : 3/5
✓ 101 visites

Description

Cabaret Biarritz

Une comédie littéraire dans le Biarritz effervescent des années folles. 1938. Georges Miet, un jeune écrivain fougueux, se lance dans l’écriture d’un roman sur un drame survenu à Biarritz près de quinze ans auparavant : le corps d’une jeune libraire retrouvé dans le port avait plongé la ville dans un profond émoi. Il en est sûr, ce roman sera son chef-d’œuvre. Georges commence alors son enquête dans l’élégante station balnéaire. Il interroge tous les acteurs de la frétillante cité - employés de maison, grands bourgeois, gendarmes, journalistes et bonnes sœurs -, nous faisant pénétrer dans l’alcôve sombre d’une bourgeoise de province, mais aussi dans les cabarets, les bordels de luxe et les restaurants les plus chics.« Dans un savant mélange d’enquête criminelle et de satire sociale, José C. Vales compose une extraordinaire symphonie comique doublée d’une merveille littéraire. » El País


Denoël, 1er mai 2017
Tags : -
Balade littéraire à partir de : Nouvelle-Aquitaine

ISBN 9782207133538
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la blogosphère

du 15 mai 2017 😃

Écriture acérée qui sait se départir du drame inhérent et se montrer légère afin d’accentuer ce contexte.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

11 février 2015 : Entrevista al escritor José C. Valdés ganador del Premio Nadal 2014 con 'Cabaret Biarritz' (connectez-vous à la chaine Youtube Tele7Radio7 )

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

29 février 2016 : Biarritz draw my book (connectez-vous à la chaine Youtube Alonso Apple )

Draw my book de Cabaret Biarritz - José C. Vales por Alonso y Fernando.