Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature nord-américaine

C’est le cœur qui lâche en dernier / Margaret Atwood < / >


Les indicateurs

C’est le cœur qui lâche en dernier, de édité par Robert Laffont - Pavillons (Paris. 1945) - le 17 août 2017,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 9 sites + Youtube.
Sélection :
Tag :  
Palmarès Lire : science fiction 2017
Cette notice a été consultée par 388 visiteurs.

Description

C'est le cœur qui lâche en dernier
Titre original : The heart goes last
Traduit de l'anglais (Canada) par Michèle Albaret-Maatsch

Le nouveau chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, l’auteure de La Servante écarlate. Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n’ont plus rien à perdre.À Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d’oeuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux avant d’être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas : « Je suis affamée de toi. »Avec C’est le coeur qui lâche en dernier, Margaret Atwood nous livre un roman aussi hilarant qu’inquiétant, une implacable satire de nos vices et travers qui nous enferment dans de viles obsessions quand le monde entier est en passe de disparaître.

ISBN 9782221192092

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

9 occurrences sur le web

Des galipettes entre les lignes du 5 décembre 2017 😃😃

Avec C’est le cœur qui lâche en dernier, la vision n’est pas plus lumineuse, mais elle est décomplexée, férocement drôle. Si vous avez le cœur bien accroché, n’hésitez pas et lancez-vous dans cette lecture !

Lire sur le blog

EmOtionS du 10 novembre 2017 😃😃

Je ne saurais trop vous conseiller de vivre quelques heures avec ses « Alternants », l’expérience vaut la peine d’être vécue. Margaret Atwood est un écrivain majeur, ce n’est pas ce roman étonnant qui va le contredire.

Lire sur le blog

Zazymut du 14 septembre 2017 😃

Il a fallu que je fasse des pauses pour réaliser que cela pourrait devenir réalité et non de la science fiction et cela m’a fichu la trouille.

Lire sur le blog

Le Temps du 8 septembre 2017 😃

C’est le cœur qui lâche en dernier est parfois un peu bavard. Mais on sent que la Canadienne s’est beaucoup amusée à l’écrire – Ah ! ces pages sur les robots sexuels et les poupées gonflables –, en mêlant comédie burlesque et conte cruel.

Lire sur le blog

L’Express avec Lire du 3 septembre 2017 😃😃

On ne sait si l’on doit rire ou pleurer tant rien n’échappe à l’acuité de la romancière -ni le capitalisme et son exigence de rentabilité, ni le nombrilisme et le défaut d’humanité que masquent le culte de la perfection et de la performance sexuelle.

Lire sur le blog

Les livres de Joëlle du 1er septembre 2017

Au final, bien que la lecture de ce livre m’ait été agréable, bien que j’ai apprécié la réflexion sous-jacente sur le contrôle des populations, j’ai été globalement déçue et je ne suis pas certaine de me souvenir longtemps de cette histoire.

Lire sur le blog

Le Devoir du 26 août 2017 😃😃

Oui, Margaret Atwood a cet âge cruel qui donne à ses dédicaces des allures d’hommages à des proches qui ont quitté le monde des vivants, mais elle ne laisse certainement pas le spleen et la nostalgie imbiber son récit....

Lire sur le blog

Cathulu du 19 août 2017 😃

On sent que Margaret Atwood s’est beaucoup amusée à balancer son personnage de blonde pas si écervelée que cela,

Lire sur le blog

Trois ou quatre livres du 17 août 2017 😃

Peut-être à cause de ces extravagances, ce dernier roman traduit en français n’a pas la profondeur de La servante écarlate. Pourtant, cela n’empêche pas d’avoir une réflexion intelligente sur le contrôle de la société et la surveillance des populations. Et ça fait peur.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

13 novembre 2017 : L'écrivaine Margaret Atwood - livre C’est le cœur qui lâche en dernier TLMEP Tout le monde en parle (connectez-vous à la chaine Youtube ChefPhileas1 )

Roman-série: La Servante écarlate.

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

20 novembre 2017 : La suggestion d'Anne-Josée | C'est le coeur qui lâche en dernier de Margaret Atwood (connectez-vous à la chaine Youtube ICI Québec )

C'est le coeur qui lâche en dernier»: une dystopie inquiétante signée Margaret Atwood qui vous fera rire aux éclats, selon Anne-Josée Cameron.