Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature nordique

Branches obscures / Nikolaj Frobenius < / >


Les indicateurs

Branches obscures, de édité par Actes sud le 10 février 2016,
est peu apprécié par la blogosphère et en vue sur 6 sites .
Cette notice a été consultée par 62 visiteurs.

Description

Branches obscures
Titre original : Mørke grener
Traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier

Auteur respecté du paysage littéraire norvégien, le père de famille Jo Uddermann mène une petite vie tranquille dans une banlieue endormie d’Oslo. Il vient de publier un roman biographique sur un ami d’enfance décédé, un livre dans lequel il n’hésite pas à étaler – au nom de la vérité littéraire – les détails les plus intimes sur son ami, à s’interroger sur l’obscurité de son âme, à se livrer à des spéculations sur sa véritable nature, dressant ainsi le portrait d’un garçon instable, manipulateur et pervers. Le roman fait polémique et bientôt des petites irrégularités viennent troubler son quotidien : des SMS étranges provenant d’un numéro masqué, une intrusion chez lui sans motif apparent, une Barbie décapitée, un chien mort gisant devant son garage, la sensation d’être surveillé. Et lorsque son éditeur l’appelle pour accuser réception de son autobiographie, sa vie bascule dans le chaos : il n’en est pas l’auteur et la seule personne qui aurait pu l’écrire à sa place n’est plus de ce monde…

Nikolaj Frobenius est de retour avec un roman insidieux profondément troublant où les frontières entre le réel et le romanesque s’effritent imperceptiblement jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune certitude. La limite est franchie, les rôles sont inversés – l’heure de la vengeance du personnage sur son auteur a sonné.

ISBN 9782330057947

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

6 occurrences sur le web

Journal d’une lectrice du 2 août 2016 😃

Malgré une résolution de l’énigme un peu abrupte qui m’a frustrée, j’ai trouvé ce thriller vraiment bien ficelé, et le jeu conçu par Frobenius très troublant...

Lire sur le blog

Un dernier livre avant la fin du monde du 26 juillet 2016 😃

Un court ouvrage où chaque mot compte, participant à la sensation d’étouffement, d’air manquant, de piège inextricable qui se referme sur l’écrivain et son lecteur.

Lire sur le blog

Les échos du 4 avril 2016 😃

Ce sentiment d’incertitude est pour beaucoup dans le charme vénéneux de ce roman manipulateur et anxiogène, œuvre d’un styliste virtuose.

Lire sur le blog

Fragments de lecture du 15 mars 2016

L’auteur évite les poncifs du genre, laissant le privilège d’une lecture agréable grâce à une traduction fluide.

Lire sur le blog

Quatre sans quatre du 28 février 2016

Roman vertigineux sur le double, le miroir, la fascination pour un autre dans lequel on reconnaît la part cachée de soi-même et sur le pouvoir de résurrection que possède l’écriture...

Lire sur le blog

Action-suspens du 10 février 2016 😃

Nikolaj Frobenius nous présente une sorte de conte funeste autour du métier d’écrivain, et de la création littéraire. Il y a là une référence avouée à “La part des ténèbres” (The dark half) de Stephen King, même si le scénario est très différent.

Lire sur le blog