Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature italienne

Bon à tuer / Paola Barbato < / >


Les indicateurs

Bon à tuer, de édité par Denoël le 5 avril 2018,
est peu apprécié par la blogosphère et en vue sur 2 sites .
Cette notice a été consultée par 48 visiteurs.

Description

Bon à tuer
Titre original : Scripta Manent

Corrado De Angelis et Roberto Palmieri sont deux écrivains que tout oppose. Le premier, neurochirurgien, doit son succès à la qualité de ses textes qui ont su redonner au roman policier ses lettres de noblesse. Palmieri est quant à lui un auteur vedette qui ne rate pas une occasion de faire le buzz et passe son temps sur les plateaux de télévision pour le plus grand plaisir de ses milliers de fans, et ce malgré la piètre qualité de ses romans. Les maisons d’édition de De Angelis et de Palmieri ont passé un accord diabolique : les deux auteurs sortiront leur nouveau polar le même jour à la même heure, et un prix sera décerné à qui vendra le plus de livres. La compétition sera lancée en direct à la télévision. Mais, le grand soir, rien ne se passe comme prévu, et De Angelis disparaît quelques minutes après avoir quitté le plateau. Le mystère s’épaissit lorsque débute une série de meurtres imitant à la lettre les crimes des thrillers de l’écrivain disparu. Une véritable chasse à l’homme commence alors, car tout porte à croire que Palmieri, jaloux et souffrant d’un indéniable complexe d’infériorité, est coupable. Mais la réalité est bien différente et, comme dans chaque roman de Paola Barbato, insoupçonnable.

ISBN 9782207137666

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

3 occurrences sur le web

Quatre sans quatre du 10 mai 2018 😃

L’intrigue est rocambolesque à souhait, divertissante et horrifique comme on aime (âmes sensibles attention) qui donne la part belle à des personnages peu communs.

Lire sur le blog

Unwalkers du 25 avril 2018

Il me semble que l’auteur avait tous les ingrédients en main pour écrire un super scénario, mais les atermoiements et le manque de cohérence de l’ensemble me laisse un sentiment très mitigé.

Lire sur le blog

Nyctalopes du 18 avril 2018

Un panel de personnages restreint, une avancée plus cohérente et direct auraient permis, à mes yeux, un résultat à la hauteur de la moëlle de conteuse dont est pourvue Paola Barbato.

Lire sur le blog