Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Recueil de nouvelles
  3. > Littérature germanique

Bêtes féroces, bêtes farouches / Karen Kohler

< / >

Les indicateurs

Bêtes féroces, bêtes farouches, de édité par Actes sud - Lettres allemandes (Arles) - le 5 avril 2017,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 3 sites .
Cette notice a été consultée par 163 visiteurs.

Description

Bêtes féroces, bêtes farouches
Titre original : Wir haben Raketen geangelt
Traduites de l'allemand par Isabelle Liber

Pris dans la tourmente des épreuves de la vie, face à l’amour, la maladie, la mort, l’exclusion, ils cherchent leur réponse, leur chemin pour vivre et survivre. Ici, affirmer ses choix, assumer ce qu’on est et ce qu’on vit va souvent de pair avec la nécessité de se décharger du superflu, de laisser derrière soi ce qui pèse inutilement. Ce fil rouge du dépouillement s’exprime aussi dans une écriture épurée et elliptique où l’auteur parvient à concilier la précision avec des nuances poétiques. On sort de ces nouvelles comme d’un grand voyage au large - un peu sonné par le décalage horaire, mais fort de nouvelles expériences, riches de rencontres passionnantes et prêt à affronter les vraies questions.

ISBN 9782330075774

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

3 occurrences sur le web

Wodka du 21 décembre 2017 😃

Ce sombre tableau de la condition humaine miroite tel un kaléidoscope grâce à la diversité des formes littéraires, des nombreuses références musicales et des répliques en langues étrangères.

Lire sur le blog

Cathulu du 9 mai 2017 😃

La solitude, la mort, la douleur, la fin de l’amour sont quelques uns des thèmes évoqués mais avec une telle intensité retenue et une telle humanité qu’on ne regrette pas d’avoir embarqué dans un tel voyage. à découvrir sans plus attendre.

Lire sur le blog

Cunéipage du 5 avril 2017 😃😃😃

Tout est singulier dans ces neuf nouvelles, le ton, le rythme, l’univers, la manière de faire une chute (pas systématique d’ailleurs), la main qui serre imperceptiblement notre coeur à mesure que l’on appréhende ce qui se passe...

Lire sur le blog