Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature germanique

Autoportrait à l’hippopotame /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 2 sites
Appéciation : 3.5/5
✓ 105 visites

Description

Autoportrait à l'hippopotame

Nous sommes en 2004, Athènes accueille les jeux Olympiques ; et dans une école de Beslan, en Ossétie du Nord, un commando prend en otage plusieurs centaines d’enfants et d’adultes. À Vienne, ce sont les vacances universitaires, et Julian, vingt-deux ans, étudiant en médecine vétérinaire, songe à rompre avec Judith, sa petite amie, quand celle-ci prend les devants et le quitte. Le jeune homme doit se résoudre à vivre en colocation avec Nicki, qui sait encore moins que lui quoi faire de sa vie. Le père de Judith exige que Julian lui rembourse le loyer pour l’appartement qu’il a partagé avec sa fille. Tibor, l’ami désinvolte qui semble toujours mieux s’en tirer, lui cède alors son job d’été. Il devra s’occuper d’un hippopotame nain que le professeur Beham, ancien recteur de la faculté moribond, accueille provisoirement dans sa propriété de la périphérie de Vienne. La fréquentation quotidienne du placide herbivore apaise quelque peu Julian. Mais lorsqu’il débute une liaison avec Aiko, la capricieuse fille du retraité, la vie semble lui réserver de nouveau des leçons. Dans un style plaisant et fluide, l’auteur nous livre ici sa version du roman de formation. Arno Geiger observe avec acuité toute une époque, qui, face à la complexité contemporaine et une réalité envahissante, semble condamnée au grand flou.


Gallimard, 8 juin 2017
Tags : -

ISBN 9782070178537
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

2 critiques de la presse en ligne

du 23 juin 2017 😃😃

Avec « Autoportrait à l’hippopotame », Arno Geiger signe un roman réussi sur la reconstruction de soi après une séparation amoureuse. La recette pour s’en sortir ? S’occuper d’un hippopotame...

Lire sur le blog

du 16 juin 2017 😃

Le style de Geiger est tranquille, sobre, et l’écrivain ne tombe jamais dans le désenchantement, ce qui est devenu rare.

Lire sur le blog