Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature latino-américaine

492 - Confessions d’un tueur à gages / Klester Cavalcanti

< / >

Les indicateurs

492 - Confessions d’un tueur à gages, de édité par Métailié - Bibliothèque brésilienne - le 1er janvier 2018,
est peu apprécié par la blogosphère et en vue sur 4 sites + Youtube.
Cette notice a été consultée par 77 visiteurs.

Description

492 - Confessions d'un tueur à gages
Titre original : O nome da morte
Traduit du brésilien par Hubert Tézenas

Júlio Santana, bon chasseur et bon tireur dans son Amazonie natale, a appris la profession de tueur à gages à 17 ans avec son oncle qui lui assure que, s’il récite dix Ave Maria et vingt Pater Noster après chaque meurtre, il n’ira pas en enfer. Il note soigneusement sur un cahier d’écolier le nom des victimes, le nom des commanditaires, la date et le lieu du crime, ce qui lui a permis de compter 492 personnes au long de 35 années de carrière. Júlio raconte ses drames, ses rêves, ses faiblesses. C’est un homme sensible, un bon fils, un mari aimant et un père affectueux. Il a pour commanditaires l’armée, des maris jaloux ou des pères vengeurs, des grands propriétaires terriens qui éliminent des syndicalistes ou des “sans terre”. Pour la première fois, un reportage raconte, avec un grand talent littéraire, la vie surprenante d’un homme que tout destinait à être un pêcheur comme son père et son grand-père, mais qui est devenu le plus grand tueur professionnel connu au monde. « Voici ce que l’on fait de mieux en termes de littérature de non-fiction. Cavalcanti nous met dans la tête d’un personnage que nous devrions considérer comme un monstre : un tueur à gages. Jusqu’au moment où nous nous surprenons à espérer qu’il échappe à ses poursuivants. » Fernando Meirelles (cinéaste) Klester Cavalcanti est né à Recife en 1969. Grand reporter, il a reçu de nombreux prix internationaux pour son travail de journaliste d’investigation, dont celui de l’agence Reuters, ainsi que le prestigieux prix Jabuti de littérature à trois reprises, notamment en 2012 pour un livre sur son séjour dans une prison syrienne. Il est aussi l’auteur d’un grand reportage sur l’esclavage moderne au Brésil.

ISBN 9791022607360

BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

4 occurrences sur le web

The killer inside me du 19 février 2018

Sans être romance, le livre se lit comme un article extrêmement bien écrit ou un polar au style un peu convenu. C’est selon. En tout cas il se lit et la réalité de certaines scènes fait évidemment frémir.

Lire sur le blog

Encore du noir du 17 février 2018 😃

C’est ce portrait de la société brésilienne des années 1970 aux années 2000 qui fait tout le sel du récit. Bien plus que les états d’âme d’un Júlio Santana qui sonnent bien souvent faux.

Lire sur le blog

Actu du noir du 7 février 2018 😃

Un récit à la fois édifiant, effarant, et extrêmement dérangeant tant parfois on en vient à ressentir de l’empathie pour ce brave travailleur de Julio Santana qui semble ne pas avoir eu de choix.

Lire sur le blog

Nyctalopes du 31 janvier 2018 😃

Tout en racontant le parcours d’un monstre, Cavalcanti réussit à faire un portrait effroyable du Brésil, un utile et bienvenu écho aux terribles romans de Edyr Augusto chez Asphalte.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

12 mars 2018 : France info A livre ouvert Emission du 10 mars 2018 (connectez-vous à la chaine Youtube association librest )

"L'été circulaire", Marion Brunet, Albin Michel https://www.librest.com/tous-les-livres/l-ete-circulaire-9782226398918.html - "492 : confessions d'un tueur à gages", Klester Cavalcanti,...

Achetez vos livres sur le site des librairies Librest !