Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Auteurs

Thomas Flahaut



VIAF : fichier d'autorité international virtuel
- L’Olivier - roman - littérature francophone

1 livre référencé


11 occurrences sur le web

Book’ing du 2 février 2018 😃😃

Le récit, succession de courts chapitres, porté par une écriture taillée au cordeau, est empreint d’une sorte d’atonie évoquant une vie sans sève, plombée par le désœuvrement provoqué par une perte de sens, de repères.

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Lire sur le blog

Zazymut du 22 janvier 2018 😞

C’est un bon postulat de départ. Las ! les promesses ne sont pas tenues dans ce roman où trop de choses s’emmêlent plus qu’elles ne s’entremêlent.

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Lire sur le blog

Entre les lignes du 23 novembre 2017 😃

Sans aucun doute, Thomas Flahaut sera une plume à suivre. Il y a fort à parier que l’avenir lui réserve de belles surprises littéraires.

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Lire sur le blog

D’une berge à l’autre du 2 novembre 2017 😃😃

Phrases courtes et parfois sans verbe, chapitres d’une ou deux pages, poésie sèche centrée sur le réel qui ne s’autorise aucun éparpillement lyrique, on va à l’essentiel sans fioriture et j’avoue que j’adore ça.

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Lire sur le blog

Les livres de Joëlle du 2 novembre 2017

Outre ce côté excessivement sombre, mes réserves par rapport à ce livre portent surtout sur le procédé narratif de l’auteur trop décousu pour me plaire

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Lire sur le blog

Petit carré jaune du 29 septembre 2017 😃

Ce n’est pas un roman politique ou écologiste, encore moins économique. Il est écrit dans un souffle rapide, économe, singulier, sec mais nécessaire.

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Lire sur le blog

Cannibales lecteurs du 6 septembre 2017 😃

Jolie découverte de la rentrée, Ostwald montre qu’un romancier peut traiter dans son premier livre de sujets sans doute personnels, intimes, sans pour autant nous casser les pieds avec une forme autofictionnelle sans intérêt ni portée universelle.

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Lire sur le blog

Versus-Lire du 1er septembre 2017

Thomas Flahaut : "Ostwald" - 01.09.2017

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Télécharger le podcast

Fragments de lecture du 1er septembre 2017 😃

Ostwald est le roman de l’instant. On n’est pas encore dans le récit post-apocalyptique, mais plutôt dans celui du délitement, et la scène de l’incendie du parlement de Strasbourg ne fait que conforter cette impression que tout fout le camp.

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Lire sur le blog

Télérama du 30 août 2017 😃😃

La réussite du livre tient à ce parasitage du roman classique par le « genre » fantastique, sans déperdition littéraire — le dénouement ultra ouvert passerait mal en collection SF.

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Lire sur le blog

Cunéipage du 30 août 2017 😃

Un premier roman plombant qui sonne terriblement juste et qui étend ses tentacules pour agripper son lecteur. Brrr.

A propos de : Ostwald / Thomas Flahaut

Lire sur le blog