Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Auteurs

Margaret Atwood


photo de l'auteur
Margaret Eleanor « Peggy » Atwood, née le 18 novembre 1939 à Ottawa, en Ontario, est une romancière, poétesse et critique littéraire canadienne.
Fiche Wikipedia
VIAF : fichier d'autorité international virtuel
Site l'auteur : http://margaretatwood.ca/
Twitter https://twitter.com/MargaretAtwood
- Robert Laffont - roman - littérature nord-américaine

1 livre référencé


9 occurrences sur le web

Des galipettes entre les lignes du 5 décembre 2017 😃😃

Avec C’est le cœur qui lâche en dernier, la vision n’est pas plus lumineuse, mais elle est décomplexée, férocement drôle. Si vous avez le cœur bien accroché, n’hésitez pas et lancez-vous dans cette lecture !

A propos de : C’est le cœur qui lâche en dernier / Margaret Atwood

Lire sur le blog

EmOtionS du 10 novembre 2017 😃😃

Je ne saurais trop vous conseiller de vivre quelques heures avec ses « Alternants », l’expérience vaut la peine d’être vécue. Margaret Atwood est un écrivain majeur, ce n’est pas ce roman étonnant qui va le contredire.

A propos de : C’est le cœur qui lâche en dernier / Margaret Atwood

Lire sur le blog

Zazymut du 14 septembre 2017 😃

Il a fallu que je fasse des pauses pour réaliser que cela pourrait devenir réalité et non de la science fiction et cela m’a fichu la trouille.

A propos de : C’est le cœur qui lâche en dernier / Margaret Atwood

Lire sur le blog

Le Temps du 8 septembre 2017 😃

C’est le cœur qui lâche en dernier est parfois un peu bavard. Mais on sent que la Canadienne s’est beaucoup amusée à l’écrire – Ah ! ces pages sur les robots sexuels et les poupées gonflables –, en mêlant comédie burlesque et conte cruel.

A propos de : C’est le cœur qui lâche en dernier / Margaret Atwood

Lire sur le blog

L’Express avec Lire du 3 septembre 2017 😃😃

On ne sait si l’on doit rire ou pleurer tant rien n’échappe à l’acuité de la romancière -ni le capitalisme et son exigence de rentabilité, ni le nombrilisme et le défaut d’humanité que masquent le culte de la perfection et de la performance sexuelle.

A propos de : C’est le cœur qui lâche en dernier / Margaret Atwood

Lire sur le blog

Les livres de Joëlle du 1er septembre 2017

Au final, bien que la lecture de ce livre m’ait été agréable, bien que j’ai apprécié la réflexion sous-jacente sur le contrôle des populations, j’ai été globalement déçue et je ne suis pas certaine de me souvenir longtemps de cette histoire.

A propos de : C’est le cœur qui lâche en dernier / Margaret Atwood

Lire sur le blog

Le Devoir du 26 août 2017 😃😃

Oui, Margaret Atwood a cet âge cruel qui donne à ses dédicaces des allures d’hommages à des proches qui ont quitté le monde des vivants, mais elle ne laisse certainement pas le spleen et la nostalgie imbiber son récit....

A propos de : C’est le cœur qui lâche en dernier / Margaret Atwood

Lire sur le blog

Cathulu du 19 août 2017 😃

On sent que Margaret Atwood s’est beaucoup amusée à balancer son personnage de blonde pas si écervelée que cela,

A propos de : C’est le cœur qui lâche en dernier / Margaret Atwood

Lire sur le blog

Trois ou quatre livres du 17 août 2017 😃

Peut-être à cause de ces extravagances, ce dernier roman traduit en français n’a pas la profondeur de La servante écarlate. Pourtant, cela n’empêche pas d’avoir une réflexion intelligente sur le contrôle de la société et la surveillance des populations. Et ça fait peur.

A propos de : C’est le cœur qui lâche en dernier / Margaret Atwood

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

14 janvier 2016 : Iconic Author Margaret Atwood on Abortion, Twitter, and Predicting Everything We're Doing Wrong (connectez-vous à la chaine Youtube Broadly )

Margaret Atwood is one of a few writers who defy categorization. Published in over 35 countries, the award-winning Canadian author is as beloved by critics as she is high school students, as...

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

16 janvier 2015 : A Conversation with Margaret Atwood (connectez-vous à la chaine Youtube wpsu )